Membres AEGIS

Dr Isabelle Crevecoeur
Chargée de recherche au CNRS, CR1

Laboratoire d’Anthropologie des Populations Passées et Présentes
UMR 5199 – PACEA / Université de Bordeaux
Bâtiment B8, Allée Geoffroy Saint-Hilaire, CS 50023
33 615 Pessac Cedex – FRANCE
*protected email*
Tel: +33 5 40 00 33 42

Sujet de recherche :

Les activités de recherche que je mène au CNRS s’articulent autour de trois thématiques :
– La diversité biologique et comportementale de l’homme moderne en Afrique à la fin du Pléistocène supérieur et au début de l’Holocène.
– La variabilité morpho-métrique des Néandertaliens et de la diversité de leurs pratiques mortuaires.
– L’analyse des pratiques funéraires de la nécropole minoenne de Sissi en Crète.

L’étude menée sur la diversité passée des hommes modernes en Afrique à la fin du Pléistocène et au début de l’Holocène se fait à travers l’analyse de fossiles clés d’Afrique du Nord, de l’Est et du Centre datés de cette période. Mon travail de recherche vise la compréhension et la caractérisation de la variabilité passée des hommes modernes africains durant cette période qui a été le témoin de leur diversification et de leur dispersion dans les autres parties du monde. Dans le cadre de cette problématique, mes recherches s’articulent actuellement autour du site early Late Stone Age d’Ishango (République Démocratique du Congo), de l’ensemble funéraire d’El Barga (Soudan) et du site Pléistocène d’Hara Idé 3 (Djibouti). Les données provenant de ces sites complètent celles déjà acquises sur d’autres sites africains (Nazlet Khater, Hofmeyr) et sur les collections de comparaison étudiées au fil des ans (Jebel Sahaba, Taforalt, Wadi Halfa, Lothagam,…). Leur analyse a pour objectif d’enrichir le débat sur les questions de la diversité passée des Hommes modernes, de la transition Pléistocène-Holocène et des processus de peuplement en Afrique du Nord-Est à la fin du dernier maximum glaciaire.
En outre, je suis impliquée dans la réévaluation des collections anciennes de sites ayant livrés des restes néandertaliens en Belgique (Spy et Goyet) et en France (La Chapelle-aux-Saints, La Ferrassie et Saint-Césaire). Ces recherches ont permis la découverte de nouveaux individus néandertaliens et l’enrichissement du débat sur les pratiques mortuaires néandertaliennes.
Enfin, ma recherche présente un volet sur les pratiques funéraires pré- et proto-palatiales en Crète suite à mon intégration depuis 2007 dans l’équipe de fouille de la nécropole du site minoen de Sissi. Il s’agit d’un des rares sites en Grèce ou des anthropologues sont présents sur le terrain dès le début de la fouille. Les résultats préliminaires montrent d’ores et déjà l’importance de cette démarche pour appréhender la complexité des pratiques funéraires minoennes.

Publications :

Isabelle Crevecoeur sur Academia.edu