Présentation

Les intérêts du groupe de recherches AEGIS portent sur la protohistoire égéenne, c’est-à-dire sur l’étude des sociétés de l’Est de la Méditerranée au Néolithique (6500-3100 av. J.-C.) et à l’Âge du Bronze (3100-1100 av. J.-C.). Plus spécialement, la société crétoise et sa production matérielle et son rayonnement culturel sont au cœur de nos préoccupations.

Considérée comme le véritable berceau de la civilisation européenne, la Crète a connu une évolution dont la complexité entretient toujours d’ardents débats. Ceux-ci animent la communauté scientifique avec d’autant plus d’ampleur qu’elle ne dispose à ce jour de sources écrites déchiffrables que pour quelques siècles de la longue histoire de l’île, à la fin de l’Âge du Bronze.

À travers divers projets, AEGIS développe une approche pluridisciplinaire de la société crétoise protohistorique. C’est à cette fin que se conjuguent archéologie de terrain, études spatiales et architecturales, géo-archéologie et études paléo-environnementales, analyses céramologiques et pétrographiques, démarches épistémologiques et réflexions théoriques.

AEGIS entend développer une approche diachronique de la production matérielle, des structures sociales et des réalités économiques et politiques de la Crète protohistorique. Nos recherches mettent l’accent sur les réseaux de relations complexes au sein desquels était impliquée la production matérielle au sens large et, par le biais de l’étude des pratiques et représentations y étant associées, visent à appréhender les différentes facettes de la société crétoise.