Programme des activités

Table ronde internationale sur la Destruction

24-26 Novembre 2011 - INCAL/CEMA/AEGIS


 

Table ronde internationale

Destruction. Perspectives archéologiques, philologiques et historiques

Destruction programme final

Le Centre d’étude des mondes antiques à l’UCL organise une table ronde international le 24-25-26 Novembre 2011 à Louvain-la-Neuve, Belgique.

La table ronde internationale se propose d’explorer les facettes variées du phénomène de la destruction. Elle fait suite à trois autres tentatives de réflexion sur cette même problématique. Celles-ci furent tenues à York (conférence publiée sous le titre ‘An Archaeology of Destruction, éd. L. Racoczy, Cambridge, 2008), à Paris (cycle de conférences à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales en 2006-2007, non publié) et à Bruxelles (D. Engels, D. Martens et A. Wilkin (éds.), ‘La destruction à travers l’histoire. Pratiques et discours’, Peter Lang, 2011, en cours d’impression). La destruction fait référence aux dégâts infligés à un objet, à un système, ou à un être. Elle peut être conçue comme le degré mesurable d’endommagement (dépassant généralement un état où une réparation est envisageable) mais également comme l’état résultant de dégâts considérables et définitifs. Comprendre ce qu’est une destruction n’est facile que superficiellement : il est notamment relativement aisé, en fouille, de repérer une destruction sous la forme des dégâts causés par l’action humaine et/ou naturelle. Identifier les raisons, le processus et l’impact de ces destructions se montre parfois beaucoup plus difficile. Cependant, toutes les destructions ne doivent pas nécessairement être considérées de manière négative. Nous pouvons ainsi mentionner la destruction délibérée des résidences néolithiques dans les Balkans, en Anatolie et au Levant (études de M. Stevanovic, R. Tringham et M. Verhoeven), la fragmentation intentionnelle d’objets au sein d’une chaîne symbolique (travaux de J. Chapman) et l’idée de destruction comme concept temporel (L. Olivier). Les axes de recherches sont multiples et notre réflexion bénéficiera de cet échange d’idées entre archéologues, historiens, iconologues, anthropologues et philologues pour envisager les multiples aspects du phénomène.

Ont déjà manifesté leur intention de participer à la table ronde: L. Olivier, J. Chapman, R. Tringham, R. Pierobon Benoit, G. Traina, A. Busine, M. Cavalieri, J. Driessen, T. Cunningham, S. Jusseret, L. Girella, D. Puglisi, D. Haggis, C. Knappett, F. Gaignerot-Driessen, L. Meulemans, S. Piermarini, L. Brossard, M.V. Garcia Quintela et L. Thely.

Les participants disposeront de 20 minutes pour présenter leur communication, chaque exposé étant suivi d’une discussion de 10 minutes. Les langues de travail de la table ronde sont le français et l’anglais. Les textes des communications seront publiés.

Télécharger le programme provisoire en pdf

Informations et Contact :

Les informations et inscriptions avec titre provisoire et résumé doivent parvenir à l’adresse *protected email* avant le 30 avril 2011. Les propositions seront examinées par un comité scientifique et vous serez informés des résultats de l’évaluation avant le 20 mai.